Crimp’Oil, le soin nature pour les grimpeurs

crimp oil récupération muscles naturel

Qu’est-ce-que Crimp’Oil ?

Crimp’Oil, ce sont des huiles bien-être pour aider à la récupération, à libérer les tensions musculaires, etc. Elles sont conçues et adaptés aux besoins spécifiques des grimpeurs. Pour la petite histoire, c’est suite à une blessure que Caroline, la créatrice et gérante de Crimp’Oil, s’est elle même tournée vers les solutions naturelles avec les huiles essentielles. Cette méthode a bien fonctionné pour elle, en aidant à sa récupération. Elle a voulu partager ses secrets avec la communauté grimpe au travers de Crimp’Oil.

Pour la petite histoire...
…Le nom viens de l’anglais et veut dire « arquer ». Les grimpeurs le savent bien, l’arqué, c’est par excellence, la position à risque pour les tendons… Quand on « crimp », attention à ne pas se faire une poulie, la blessure qui laisse des traces chez les grimpeurs !

Qu’il y a-t-il dans ces flacons ?

De l’idée, du savoir faire, des huiles végétales et huiles essentielles, et rien d’autre ! Toutes ces Huiles essentielles sont naturelles et biologiques. Vous pouvez lire et re-lire l’étiquette, vous ne trouverez pas de conservateurs, car les huiles essentielles sont elles-mêmes de très bons conservateurs. Malin !

.
Qui est Caroline Sinno?

Caroline, c’est à la fois le cerveau et les petites mains de l’entreprise Crimp’oil. Elle est tombée très tôt amoureuse de « Bleau » qui est devenu son terrain de jeu favori. Spécialisée dans le bloc, elle grimpe essentiellement en extérieur, en France, mais aussi en Europe ou même aux Etats unis où elle a bien roulé sa bosse.
Ses points forts vont avec son physique de fille pas très grande, mais fine. Caroline est plutôt à l’aise avec les arqués et le gainage. Elle sait aussi être créative pour trouver des méthodes, répondre aux énigmes d’un bloc, sans (sur)jouer avec le physique et notamment les bicepcs, qui n’est pas son point fort… La compétition, elle la fait avec elle même, quand elle essaye de se dépasser, comme le jour où on s’est contactées, elle venait de cocher un nouveau 8a.

.
Quelle Crimp’Oil choisir ?

Il y a maintenant toute une gamme de Crimp’Oil… Mais laquelle choisir ? Décodage du code couleur… La Crimp’ verte, la toute premier créée. On l’utilise un peu pour tout : tant en préparation qu’en récupération, en massant les articulations. La Crimp’ orange, la plus puissante pour les inflammations aiguës, ou celle à l’arnica, qu’il faut avoir dans son sac pour les coups et blessures. N’oubliez pas aussi celle pour les muscles qui a un pouvoir drainant en favorisant l’élimination de l’acide lactique (moins de courbatures).

Petit plus : l’anneau d’acupuncture ! Il permet de faire circuler le sang dans les doigts. On peut l’utiliser pour faire pénétrer l’huile en massage de récupération, mais aussi pour l’échauffement des doigts, surtout quant il fait froid.

 

Même mon chat a envie de la tester… Mais non, je la garde pour moi!

J’ai testé pour vous (et pour moi)

De mon côté, j’ai testé la dernière-née : la Skin oil, pour la réparation cellulaire. Impossible de mettre un collant sans le filer et mon premier steack (oui, j’en suis quand même assez fière), a mis beaucoup de temps avant de laisser place à de la peau neuve. Donc très heureuse de tester Skin Oil, et pour l’instant, les résultats sont probants! Il faut bien sur coupler cela à des routines d’hydratation de la peau (mais aussi de boire suffisamment d’eau), et ne pas négliger le passage par la case « ponçage » des petites callosités avant et après les séances grimpes. Oui, c’est pas très sexy, mais ça marche bien !

.
Où trouver sa Crimp’Oil ?

Sur le site Internet de Crimp’Oil, mais aussi, Au vieux campeur, dans les salles Bloc’Out, Chez le Yéti, Climb-up Aix, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *